Combien de Watts sont suffisants pour une enceinte ?

La puissance de sortie de l’amplificateur est l’une des considérations les plus importantes dans le choix d’un amplificateur ou d’un récepteur stéréo. La puissance est mesurée en watts (W) par canal, et la décision sur la quantité de puissance dont on a besoin doit être basée sur quelques critères. Pensez à la sélection/aux types d’enceintes que vous avez l’intention d’utiliser, à la taille et aux caractéristiques acoustiques de la salle d’écoute en question, ainsi qu’au niveau sonore (et à la qualité) de la musique que vous souhaitez écouter.

La règle empirique générale est que vous devez adapter les besoins en puissance des enceintes à la puissance de sortie de l’amplificateur/récepteur. Vous devez vous assurer que la puissance correspond à l’impédance nominale de chacune des enceintes. Gardez à l’esprit que certains haut-parleurs nécessitent plus ou moins de puissance que d’autres – la sensibilité des haut-parleurs est exprimée en décibels (dB), qui est une mesure de la quantité de son produite avec une quantité spécifiée de puissance d’amplificateur. Par exemple, un haut-parleur ayant une sensibilité plus faible (entre 88 et 93 dB, par exemple) a tendance à avoir besoin d’une puissance d’amplificateur supérieure à celle d’un haut-parleur ayant une sensibilité plus élevée (90 à 110 dB ou plus) pour jouer et produire un son de qualité supérieure au même niveau de volume.

La puissance de sortie et le volume des enceintes n’est pas une relation linéaire! Le fait de doubler la puissance de l’amplificateur/récepteur ne doublera pas le volume sonore de la musique, c’est logarithmique. Par exemple, un amplificateur/récepteur avec 100 W par canal ne jouera pas deux fois plus fort qu’un amplificateur/récepteur avec 50 W par canal utilisant les mêmes haut-parleurs.

Dans une telle situation, la différence réelle du niveau sonore maximal serait légèrement plus forte – le changement n’est que de 3 dB. Il faut une augmentation de 10 dB pour faire jouer les haut-parleurs deux fois plus fort qu’avant (une augmentation de 1 dB serait à peine perceptible). Au contraire, le fait d’avoir plus de puissance d’amplification permet au système de gérer les pics musicaux avec plus de facilité et moins de tension, ce qui permet une meilleure clarté globale du son.

Il y a peu d’intérêt au plaisir audio si un trop plein de puissance provoque la distorsion des haut-parleurs et un son terrible.

C’est pourquoi il est bon de connaître les détails des enceintes que vous prévoyez utiliser. Certaines doivent travailler un peu plus fort que d’autres pour obtenir le volume désiré. Certains modèles d’enceintes sont plus efficaces que d’autres pour projeter le son uniformément dans les espaces ouverts. Si la salle d’écoute est petite et / ou si elle transporte bien l’audio, il se peut que l’on n’ait pas nécessairement besoin d’un amplificateur/récepteur super puissant, en particulier avec des enceintes plus sensibles à la puissance. Mais des pièces plus grandes et/ou de plus grandes distances d’écoute et/ou des haut-parleurs moins sensibles demanderont certainement beaucoup plus de puissance à la source.

En comparant la puissance de sortie des différents amplificateurs / récepteurs, il est important de comprendre la différence entre les types de mesure. La mesure de puissance la plus courante est le RMS (Root Mean Square), mais les fabricants peuvent également fournir des valeurs pour la puissance de crête. Le premier indique la puissance continue sur des périodes de temps, tandis que le second indique la puissance en rafales courtes. Les spécifications des haut-parleurs peuvent également indiquer la puissance nominale (ce qu’il peut gérer sur des périodes de temps) et la puissance de crête (ce qu’il peut gérer en rafales courtes), qui doivent également être soigneusement étudiées et adaptées.

Assurez-vous de comparer les mêmes valeurs côte à côte avant de prendre une décision finale. Sachez également que certains fabricants peuvent gonfler les spécifications en mesurant la puissance à une seule fréquence, disons 1 kHz, plutôt qu’ à toute une gamme de fréquences, comme 20 Hz à 20 kHz. La plupart du temps, on ne peut pas se tromper en ayant plus de puissance à sa disposition, même si l’on ne prévoit pas d’écouter la musique à des niveaux de concert dans les pièces.

Mon enceinte bluetooth